Notre stratégie collaborative face à la pandémie COVID-19

Le centre ACED avec l’appui de l’Union Européenne à travers le Programme Renforcement et Participation de la Société Civile au Bénin (RePaSOC) organise le mercredi 24 Février 2020 un atelier de dialogue avec les politiques sur « la promotion de l’agroécologie et du consommer local au Bénin » au Royal Space Hôtel, Bénin à partir de 8h30.

Cet atelier de dialogue intervient dans le cadre de l’initiative de soutien à l’autonomisation économique des femmes et des hommes et leur participation citoyenne à la gouvernance locale mise en oeuvre dans la commune de Sô-ava.

L’initiative a accompagné la valorisation économique des jacinthes d’eau dans le maraichage à travers le compost et dans la vannerie. En effet, la jacinthe d’eau (Eichhornia crassipes) est une plante invasive fortement présente sur les plans d’eau d’Afrique de l’Ouest, qui a des effets négatifs sur la biodiversité, sur la circulation lacustre et l’écoulement des produits agricoles, et sur le climat. Sa prolifération sur les plans d’eau asphyxie les ressources aquatiques, notamment les poissons, et empêche leur croissance. En conséquence, elle a d’énormes effets négatifs et constitue un problème environnemental majeur pour les populations lacustres. Elle ralentit également les activités socio-économiques en rendant difficile, d’une part, la pratique de la pêche, et d’autre part, le transport lacustre et l’écoulement des produits agricoles vers les marchés.

Lire la suite

La sensibilisation au climat, pour une adaptation intelligente

Le centre ACED avec l’appui de l’Union Européenne à travers le Programme Renforcement et Participation de la Société Civile au Bénin (RePaSOC) organise le mercredi 24 Février 2020 un atelier de dialogue avec les politiques sur « la promotion de l’agroécologie et du consommer local au Bénin » au Royal Space Hôtel, Bénin à partir de 8h30.

Cet atelier de dialogue intervient dans le cadre de l’initiative de soutien à l’autonomisation économique des femmes et des hommes et leur participation citoyenne à la gouvernance locale mise en oeuvre dans la commune de Sô-ava.

L’initiative a accompagné la valorisation économique des jacinthes d’eau dans le maraichage à travers le compost et dans la vannerie. En effet, la jacinthe d’eau (Eichhornia crassipes) est une plante invasive fortement présente sur les plans d’eau d’Afrique de l’Ouest, qui a des effets négatifs sur la biodiversité, sur la circulation lacustre et l’écoulement des produits agricoles, et sur le climat. Sa prolifération sur les plans d’eau asphyxie les ressources aquatiques, notamment les poissons, et empêche leur croissance. En conséquence, elle a d’énormes effets négatifs et constitue un problème environnemental majeur pour les populations lacustres. Elle ralentit également les activités socio-économiques en rendant difficile, d’une part, la pratique de la pêche, et d’autre part, le transport lacustre et l’écoulement des produits agricoles vers les marchés.

Lire la suite

5 choses que nous avons apprises après 3 mois de télétravail

Le centre ACED avec l’appui de l’Union Européenne à travers le Programme Renforcement et Participation de la Société Civile au Bénin (RePaSOC) organise le mercredi 24 Février 2020 un atelier de dialogue avec les politiques sur « la promotion de l’agroécologie et du consommer local au Bénin » au Royal Space Hôtel, Bénin à partir de 8h30.

Cet atelier de dialogue intervient dans le cadre de l’initiative de soutien à l’autonomisation économique des femmes et des hommes et leur participation citoyenne à la gouvernance locale mise en oeuvre dans la commune de Sô-ava.

L’initiative a accompagné la valorisation économique des jacinthes d’eau dans le maraichage à travers le compost et dans la vannerie. En effet, la jacinthe d’eau (Eichhornia crassipes) est une plante invasive fortement présente sur les plans d’eau d’Afrique de l’Ouest, qui a des effets négatifs sur la biodiversité, sur la circulation lacustre et l’écoulement des produits agricoles, et sur le climat. Sa prolifération sur les plans d’eau asphyxie les ressources aquatiques, notamment les poissons, et empêche leur croissance. En conséquence, elle a d’énormes effets négatifs et constitue un problème environnemental majeur pour les populations lacustres. Elle ralentit également les activités socio-économiques en rendant difficile, d’une part, la pratique de la pêche, et d’autre part, le transport lacustre et l’écoulement des produits agricoles vers les marchés.

Lire la suite

La recherche-action réglemente la pêche continentale

Le centre ACED avec l’appui de l’Union Européenne à travers le Programme Renforcement et Participation de la Société Civile au Bénin (RePaSOC) organise le mercredi 24 Février 2020 un atelier de dialogue avec les politiques sur « la promotion de l’agroécologie et du consommer local au Bénin » au Royal Space Hôtel, Bénin à partir de 8h30.

Cet atelier de dialogue intervient dans le cadre de l’initiative de soutien à l’autonomisation économique des femmes et des hommes et leur participation citoyenne à la gouvernance locale mise en oeuvre dans la commune de Sô-ava.

L’initiative a accompagné la valorisation économique des jacinthes d’eau dans le maraichage à travers le compost et dans la vannerie. En effet, la jacinthe d’eau (Eichhornia crassipes) est une plante invasive fortement présente sur les plans d’eau d’Afrique de l’Ouest, qui a des effets négatifs sur la biodiversité, sur la circulation lacustre et l’écoulement des produits agricoles, et sur le climat. Sa prolifération sur les plans d’eau asphyxie les ressources aquatiques, notamment les poissons, et empêche leur croissance. En conséquence, elle a d’énormes effets négatifs et constitue un problème environnemental majeur pour les populations lacustres. Elle ralentit également les activités socio-économiques en rendant difficile, d’une part, la pratique de la pêche, et d’autre part, le transport lacustre et l’écoulement des produits agricoles vers les marchés.

Lire la suite

L’augmentation de la population urbaine au Bénin

Le centre ACED avec l’appui de l’Union Européenne à travers le Programme Renforcement et Participation de la Société Civile au Bénin (RePaSOC) organise le mercredi 24 Février 2020 un atelier de dialogue avec les politiques sur « la promotion de l’agroécologie et du consommer local au Bénin » au Royal Space Hôtel, Bénin à partir de 8h30.

Cet atelier de dialogue intervient dans le cadre de l’initiative de soutien à l’autonomisation économique des femmes et des hommes et leur participation citoyenne à la gouvernance locale mise en oeuvre dans la commune de Sô-ava.

L’initiative a accompagné la valorisation économique des jacinthes d’eau dans le maraichage à travers le compost et dans la vannerie. En effet, la jacinthe d’eau (Eichhornia crassipes) est une plante invasive fortement présente sur les plans d’eau d’Afrique de l’Ouest, qui a des effets négatifs sur la biodiversité, sur la circulation lacustre et l’écoulement des produits agricoles, et sur le climat. Sa prolifération sur les plans d’eau asphyxie les ressources aquatiques, notamment les poissons, et empêche leur croissance. En conséquence, elle a d’énormes effets négatifs et constitue un problème environnemental majeur pour les populations lacustres. Elle ralentit également les activités socio-économiques en rendant difficile, d’une part, la pratique de la pêche, et d’autre part, le transport lacustre et l’écoulement des produits agricoles vers les marchés.

Lire la suite

Cet article est issu du rapport d’impact produit

Le centre ACED avec l’appui de l’Union Européenne à travers le Programme Renforcement et Participation de la Société Civile au Bénin (RePaSOC) organise le mercredi 24 Février 2020 un atelier de dialogue avec les politiques sur « la promotion de l’agroécologie et du consommer local au Bénin » au Royal Space Hôtel, Bénin à partir de 8h30.

Cet atelier de dialogue intervient dans le cadre de l’initiative de soutien à l’autonomisation économique des femmes et des hommes et leur participation citoyenne à la gouvernance locale mise en oeuvre dans la commune de Sô-ava.

L’initiative a accompagné la valorisation économique des jacinthes d’eau dans le maraichage à travers le compost et dans la vannerie. En effet, la jacinthe d’eau (Eichhornia crassipes) est une plante invasive fortement présente sur les plans d’eau d’Afrique de l’Ouest, qui a des effets négatifs sur la biodiversité, sur la circulation lacustre et l’écoulement des produits agricoles, et sur le climat. Sa prolifération sur les plans d’eau asphyxie les ressources aquatiques, notamment les poissons, et empêche leur croissance. En conséquence, elle a d’énormes effets négatifs et constitue un problème environnemental majeur pour les populations lacustres. Elle ralentit également les activités socio-économiques en rendant difficile, d’une part, la pratique de la pêche, et d’autre part, le transport lacustre et l’écoulement des produits agricoles vers les marchés.

Lire la suite