Dans la plupart des pays africains, la dispersion spatiale de la production et la consommation entraînent souvent les coûts élevés des transactions qui empêchent les agriculteurs d’accéder aux marchés et provoque une asymétrie dans la transmission des prix.

Au Bénin, la transmission des prix entre les marchés en zone excédentaire et les marchés de consommation était asymétrique, probablement en raison de la prévalence de transactions élevées.

A l’inverse au Mali, une transmission symétrique des prix entre le marché dans la zone excédentaire et le marché de consommation est obtenue, suggérant la prévalence d’une baisse des transactions.

Ces résultats soulignent la nécessité de politiques visant à réduire les coûts de transaction observés dans le riz local sélectionné dans les marchés au Bénin.

Il est nécessaire d’investir pour intensifier les flux commerciaux de riz local entre ces marchés.

Il est indispensable d’élaborer de politiques spécifiques, telles que l’investissement dans les infrastructures publiques, par ex. routes, pour favoriser l’intégration verticale de la production locale de riz à la commercialisation.

Tout ceci est indispensable pour assurer la sécurité alimentaire des riziculteurs et donc leur bien-être.

Fiamohe, R., Seck, P.A., Alia, D.Y., Diagne, A., 2013. Price transmission analysis using threshold models : an application to local rice markets in Benin and Mali. Food Sec 427–438.

NB: Ce document a été originalement publié en Anglais sous le titre « Price transmission analysis using threshold models: an application to local rice markets in Benin and Mali»

Sur le même thème

Le maintien et l’utilisation de la diversité génétique des cultures sont importants pour assurer la sécurité alimentaire. L’importance des variétés parentales d’igname et de
Compte tenu de l’utilisation dangereuse des pesticides de synthèse dans la production maraîchère en zone urbaine en Afrique de l’Ouest, cette recherche a étudié