La production animale joue un rôle économique et rôle social. En République du Bénin, le cheptel et la production de viande a augmenté au cours des dernières décennies.

Pour mettre à jour les informations pour une meilleure compréhension du fonctionnement du secteur de production animale et carnée dans le contexte socio-économique, ce document met en évidence (i) la structure du cheptel et la production, (ii) la compétitivité du secteur de la viande, (iii) identifie les contraintes et les solutions potentielles pour augmenter la production de viande en République du Bénin.

Cependant, des systèmes d’élevage industriels et modernes pour toutes les espèces se développent. Les bovins (57%), poulets (19%), les petits ruminants (13 %) et les porcs (7 %) sont les principaux producteurs de viande du pays.

Les espèces non conventionnelles telles que le lapin (3%) et les aulacodes (1%) contribuent également à la production nationale de viande.

Malgré les interdits religieux, la consommation de porc a augmenté au cours des dernières années notamment dans le sud du Bénin.

Les ménages avec une mensualité plus élevée revenu dépensent plus d’argent pour acheter de la viande que les ménages pauvres.

Le goût, la texture, le prix et la jutosité sont les principaux critères de choix. Aussi, les consommateurs préfèrent la viande des races locales à celle des races exotiques. Ainsi les espèces locales et les races jouent un grand rôle dans le développement de ce secteur.

Bien que des politiques aient été mises en œuvre pour stimuler la production nationale de viande, le secteur est encore peu développé. C’est pourquoi, la mise en œuvre de nouvelles approches et des pratiques comprenant l’amélioration des ressources génétiques des animaux, le logement, les soins de santé et l’alimentation devraient être développées intensifier la production.

Citation :

Agossou, D.J., Toukourou, Y., Koluman, N., 2018. Sustainable Development of Livestock and Meat Production in Republic of Benin: Strategies and Perspectives. J. Anim. Heal. Prod. 6, 35–40.

Sur le même thème

Le maintien et l’utilisation de la diversité génétique des cultures sont importants pour assurer la sécurité alimentaire. L’importance des variétés parentales d’igname et de
Compte tenu de l’utilisation dangereuse des pesticides de synthèse dans la production maraîchère en zone urbaine en Afrique de l’Ouest, cette recherche a étudié