La croissance de la productivité agricole pourrait améliorer la croissance économique globale, réduire le déficit commercial et permettre une augmentation des revenus des ménages ainsi que des recettes publiques.

La croissance de la productivité des cultures vivrières favorisée par les politiques publiques pourra permettre l’obtention de meilleures performances économiques et de réduction de la pauvreté.

La croissance de la productivité a des effets positifs sur le PIB et les revenus autrement dit, l’augmentation de la productivité des cultures vivrières a des effets positifs plus importants que celle des cultures de rente.

Il y a une augmentation de 1,19 % de la balance commerciale après la croissance de la productivité des cultures vivrières alors qu’elle n’augmenterait que de 0,93 % avec l’augmentation de la productivité des cultures de rente.

Néanmoins, on note un impact négatif de l’’augmentation de la productivité des cultures vivrières sur l’indice des prix à la consommation tandis que l’augmentation de la productivité des cultures de rente a augmenté l’indice des prix à la consommation (avec un effet global négatif sur l’indice des prix alimentaires). Les industries alimentaires et textiles sont les principales bénéficiaires d’une augmentation de la croissance de la productivité agricole.

Il faut améliorer les performances économiques des économies agricoles de semi-subsistance par un investissement dans la modernisation des technologies agricoles.

Aussi, faut-il améliorer des connaissances dans le secteur agricole et stimuler la productivité par un échange de technologie à travers la coopération internationale et l’assistance technique avec des pays de puissance agricole et les investissements directs étrangers.

Il faut développer par ces pays, des chaînes de valeur dans le secteur agricole permettant la construction d’industries de transformation pour transformer les matières premières agricoles en produits transformés destinés à la consommation.

Il faut doter le secteur agricole d’un cadre juridique protégeant les investissements et favorisant un partenariat public-privé pour l’implantation d’industries agricoles.

Il est important d’inclure à l’avenir des facteurs de changement climatique tels que les températures et les précipitations à l’analyse et aussi de micro-simulations pour évaluer les impacts microéconomiques d’une croissance de la productivité agricole.

Amoussouga Gero, A., Egbendewe, A.Y.G., 2020. Macroeconomic effects of semi-subsistence agricultural productivity growth: Evidence from Benin and extension to the WAEMU countries. Sci. African 7, 1–10.

NB: Ce document a été originalement publié en Anglais sous le titre « Macroeconomic effects of semi-subsistence agricultural productivity growth: Evidence from Benin and extension to the WAEMU countries »

Sur le même thème

Le maintien et l’utilisation de la diversité génétique des cultures sont importants pour assurer la sécurité alimentaire. L’importance des variétés parentales d’igname et de
Compte tenu de l’utilisation dangereuse des pesticides de synthèse dans la production maraîchère en zone urbaine en Afrique de l’Ouest, cette recherche a étudié