En 2009, 74 % des agriculteurs appartenant à un groupement d’agriculteurs avaient une expérience de la culture des variétés NERICA, alors que seulement 29 % des agriculteurs qui n’appartenaient pas à un groupement avaient une telle expérience.

La différence d’adoption entre les membres de groupement et les non-membres a été attribuée aux approches utilisées par le service public de vulgarisation, qui a principalement travaillé avec des groupements d’agriculteurs comme point d’entrée pour la diffusion du NERICA.

Comme les femmes représentaient 70 % des agriculteurs dans les groupements, cette approche a permis d’atteindre l’égalité des sexes dans l’adoption des variétés NERICA.

L’activité de production de semences est devenue une incitation pour les agriculteurs à cultiver des variétés NERICA, car leurs semences peuvent être achetées à un prix supérieur à celui du marché local par le service public (CeCPA) pour une diffusion ultérieure.

Les agriculteurs masculins ont eu tendance à vendre de plus grandes quantités de variétés NERICA, car les agricultrices disposent de peu de terres pour les cultiver.

Environ 20 % des agriculteurs ont cessé de cultiver les variétés NERICA, car ils n’ont pas reçu d’informations appropriées sur leurs caractéristiques et les méthodes de culture requises pour s’impliquer dans le commerce des semences.

Les agriculteurs qui n’avaient jamais cultivé de variétés NERICA ont indiqué qu’ils avaient un accès limité aux semences.

L’échange de semences et des informations entre agriculteurs doit être renforcé afin de réduire la différence d’adoption du NERICA entre les membres de groupement et les non-membres.

Citation :

Yokouchi, T., Saito, K., 2016. Factors affecting farmers’ adoption of NERICA upland rice varieties: the case of a seed producing village in central Benin. Food Security 2016 8:1 8, 197–209.

Sur le même thème

Le maintien et l’utilisation de la diversité génétique des cultures sont importants pour assurer la sécurité alimentaire. L’importance des variétés parentales d’igname et de
Compte tenu de l’utilisation dangereuse des pesticides de synthèse dans la production maraîchère en zone urbaine en Afrique de l’Ouest, cette recherche a étudié