Les deux composantes du Système de semences de Palmier à Huile (SSPH) sont les systèmes de semences informels et formels.

Les systèmes de semences informels sont composés des jeunes repousses collectés dans les plantations locales de palmiers à huile et dans les plantations hybrides de palmiers à huile existantes, ainsi que de sources d’approvisionnement non autorisées, à savoir les fournisseurs non autorisés de graines de palmiers à huile germées, les détenteurs de pépinières non autorisées et les cultivateurs de palmiers à huile qui dépendent de pépinières non autorisées.

Le système formel de semences comprend le centre de recherche national sur le palmier à huile CRAPP (Centre de Recherche Agricole Plantes Pérennes), les pépiniéristes agréés, les coopératives d’État de palmiers à huile, les services de vulgarisation, les organisations de producteurs de palmiers à huile, les producteurs de palmiers à huile.

Les agriculteurs ont indiqué que le SSPH actuel n’est pas performant. Les principales contraintes sont la mauvaise répartition géographique des pépinières agrés, la mauvaise qualité génétique du matériel dans les plantations, le coût élevé du matériel de plantation hybride et le mauvais entretien des semis dans les pépinières, ce qui entraîne une mauvaise qualité physiologique.

Les pistes pour des interventions institutionnelles sont la redéfinition de la procédure d’établissement des pépinières de palmiers à huile agrées, la formalisation des pépinières actuellement non homologuées, la certification ISO des pépinières agrées et la communication sociale.

Akpo, E., Vissoh, P. v., Tossou, R.C., Crane, T., Kossou, D.K., Richards, P., Stomph, T.J., Struik, P.C., 2012. A participatory diagnostic study of the oil palm (Elaeis guineensis) seed system in Benin. NJAS – Wageningen Journal of Life Sciences 60–63.

 

Sur le même thème

Le maintien et l’utilisation de la diversité génétique des cultures sont importants pour assurer la sécurité alimentaire. L’importance des variétés parentales d’igname et de
Compte tenu de l’utilisation dangereuse des pesticides de synthèse dans la production maraîchère en zone urbaine en Afrique de l’Ouest, cette recherche a étudié