La biomasse est une ressource locale et potentiellement renouvelable qui devrait être gérée de manière durable au lieu de s’appuyer à moyen terme sur des combustibles fossiles importés tels que le GPL et l’essence.

Cet article analyse le potentiel des résidus agricoles à satisfaire demande d’énergie pour les biocarburants dans le cadre du changement climatique à long terme et variabilité en Afrique de l’Ouest et une perspective d’une politique énergétique bio économie.

Le but de ce travail était d’évaluer la faisabilité de produire de tels biocarburants en utilisant des résidus agricoles comme matière première.

Le potentiel de la biomasse de dix résidus agricoles a été estimée dans l’environnement R à l’aide des données de la FAO. Les options étaient analysées afin de générer des portefeuilles de carburants de transport basés sur des indicateurs énergétiques, la disponibilité de la biomasse et des scénarios de progrès technologique.

Les usines multi-matières premières produisant du bioéthanol, SNG et l’électricité sont capables de produire l’énergie nécessaire au transport biocarburants de treize pays d’Afrique de l’Ouest utilisant des résidus à partir de neuf cultures sélectionnées dans le scénario considéré.

L’allocation optimale a varié d’un pays à l’autre, montrant une compromis équitable entre les fonctions objectives.

Citation:

Gnansounou, E., Pachon, R.E., Sinsin, B., Teka, O., Togbé, E., Mahamane, A., 2020. Using agricultural residues for sustainable transportation biofuels in 2050 : Case of West Africa. Bioresour. Technol. 305, 123080.

Sur le même thème

Le maintien et l’utilisation de la diversité génétique des cultures sont importants pour assurer la sécurité alimentaire. L’importance des variétés parentales d’igname et de
Compte tenu de l’utilisation dangereuse des pesticides de synthèse dans la production maraîchère en zone urbaine en Afrique de l’Ouest, cette recherche a étudié