Dans ce travail, 60 producteurs, 30 transformateurs, 30 commerçants et 120 consommateurs sont enquêtés dans les trois zones cibles.

Quatre acteurs principaux identifiés : les producteurs, les transformateurs, les commerçants et les consommateurs. Les autres acteurs sont la recherche, la vulgarisation, les fournisseurs de plants, de noix pour la production et les agents financiers.

La transformation, la commercialisation et la consommation sont beaucoup plus représentées par les femmes (89%).

La majorité des producteurs sont analphabètes et 2% des producteurs appartiennent à des coopératives ou associations de production.

Les services d’appui financier (services de recherche, de vulgarisation et les ONG) fournissent des crédits au sein de la chaîne par l’intermédiaire des commerçants locaux.

L’accessibilité et la disponibilité de l’huile de palme favorisent sa consommation ainsi que la bonne qualité des noix.

Manque d’informations relatives à la formation sur les méthodes améliorées de la transformation, la qualité de l’huile, le marketing et les ventes.

Nécessité du système d’inspection de la qualité de l’huile vendue par les transformateurs et les négociants.

Renforcement des capacités des acteurs sur les outils de communication est très important.

Les hommes, les femmes et les jeunes sont des acteurs clés de la chaîne. Les femmes sont impliquées dans la transformation et la vente.

L’étude recommande un meilleur accès au marché des produits et la nécessité d’augmenter la valeur ajoutée à chaque segment de la chaîne.

Citation :  Adetonah, S., Coulibaly, O., Ntandou-Bouzitou, G., Padonou, S., Koumassa, L., 2013. Contribution of traditional food products (Oil palm) to food security and income of rural communities in Southern Benin. 4th International Conference of the African Association of Agricultural Economists. Hammamet, Tunisia.