Contribution des produits alimentaires traditionnels (palmier à huile) à la sécurité alimentaire et aux revenus des communautés rurales du sud du Bénin

Dans ce travail, 60 producteurs, 30 transformateurs, 30 commerçants et 120 consommateurs sont enquêtés dans les trois zones cibles.

Quatre acteurs principaux identifiés : les producteurs, les transformateurs, les commerçants et les consommateurs. Les autres acteurs sont la recherche, la vulgarisation, les fournisseurs de plants, de noix pour la production et les agents financiers.

La transformation, la commercialisation et la consommation sont beaucoup plus représentées par les femmes (89%).

La majorité des producteurs sont analphabètes et 2% des producteurs appartiennent à des coopératives ou associations de production.

Les services d’appui financier (services de recherche, de vulgarisation et les ONG) fournissent des crédits au sein de la chaîne par l’intermédiaire des commerçants locaux.

L’accessibilité et la disponibilité de l’huile de palme favorisent sa consommation ainsi que la bonne qualité des noix.

Manque d’informations relatives à la formation sur les méthodes améliorées de la transformation, la qualité de l’huile, le marketing et les ventes.

Nécessité du système d’inspection de la qualité de l’huile vendue par les transformateurs et les négociants.

Renforcement des capacités des acteurs sur les outils de communication est très important.

Les hommes, les femmes et les jeunes sont des acteurs clés de la chaîne. Les femmes sont impliquées dans la transformation et la vente.

L’étude recommande un meilleur accès au marché des produits et la nécessité d’augmenter la valeur ajoutée à chaque segment de la chaîne.

Citation :  Adetonah, S., Coulibaly, O., Ntandou-Bouzitou, G., Padonou, S., Koumassa, L., 2013. Contribution of traditional food products (Oil palm) to food security and income of rural communities in Southern Benin. 4th International Conference of the African Association of Agricultural Economists. Hammamet, Tunisia.

Lire la suite

Évaluation ex-post de la diffusion des technologies dans le secteur de l’huile de palme en Afrique : L’extracteur Caltech au Cameroun, au Bénin et au Liberia.

Entre 1984 et 2014, l’Agence américaine pour le développement international (USAID) a financé trois projets de développement au Cameroun, au Bénin et au Liberia afin de promouvoir la diffusion d’un petit extracteur d’huile de palme à faible coût, conçu pour accroître l’efficacité de la production.

Le projet a formé des ateliers locaux à la fabrication et à la commercialisation de la technologie, et a fourni un soutien technique continu.

Au Bénin, le projet s’appelait ” Benin Oils Project “, a été mis en œuvre par EnterpriseWorks Worldwide/Appropriate Technology International et a duré de 1998 à 2003.

La fabrication et l’utilisation locales de la presse ont contribué à l’augmentation des revenus des ateliers de métallurgie, des propriétaires de petites entreprises, et des agriculteurs.

La diffusion de la technologie a offert des opportunités d’emploi nouvelles ou améliorées, a amélioré la productivité, a permis de réduire le gaspillage des noix de palmier, a augmenté l’activité du marché et a contribué à la diversification des moyens de subsistance.

L’utilisation de la technologie a modifié les relations de production, notamment en ce qui concerne le rôle des femmes dans la transformation de l’huile de palme et leur contrôle sur les ressources.

Les impacts environnementaux de la technologie comprennent une utilisation accrue de l’eau et la pollution.

La technologie en question a également contribué à des impacts politiques au fil du temps en exacerbant les conflits entre les petits agriculteurs, les sociétés d’huile de palme et les gouvernements.

Citation :

Bishop, C.P., 2018. Ex post evaluation of technology diffusion in the African palm oil sector: The Caltech expeller in Cameroon, Benin, and Liberia. World Development 112, 233–243.

Lire la suite

Évaluation ex-post de la diffusion des technologies dans le secteur de l’huile de palme en Afrique : L’extracteur Caltech au Cameroun, au Bénin et au Liberia.

Entre 1984 et 2014, l’Agence américaine pour le développement international (USAID) a financé trois projets de développement au Cameroun, au Bénin et au Liberia afin de promouvoir la diffusion d’un petit extracteur d’huile de palme à faible coût, conçu pour accroître l’efficacité de la production.

Le projet a formé des ateliers locaux à la fabrication et à la commercialisation de la technologie, et a fourni un soutien technique continu.

Au Bénin, le projet s’appelait ” Benin Oils Project “, a été mis en œuvre par EnterpriseWorks Worldwide/Appropriate Technology International et a duré de 1998 à 2003.

La fabrication et l’utilisation locales de la presse ont contribué à l’augmentation des revenus des ateliers de métallurgie, des propriétaires de petites entreprises, et des agriculteurs.

La diffusion de la technologie a offert des opportunités d’emploi nouvelles ou améliorées, a amélioré la productivité, a permis de réduire le gaspillage des noix de palmier, a augmenté l’activité du marché et a contribué à la diversification des moyens de subsistance.

L’utilisation de la technologie a modifié les relations de production, notamment en ce qui concerne le rôle des femmes dans la transformation de l’huile de palme et leur contrôle sur les ressources.

Les impacts environnementaux de la technologie comprennent une utilisation accrue de l’eau et la pollution.

La technologie en question a également contribué à des impacts politiques au fil du temps en exacerbant les conflits entre les petits agriculteurs, les sociétés d’huile de palme et les gouvernements.

Bishop, C.P., 2018. Ex post evaluation of technology diffusion in the African palm oil sector: The Caltech expeller in Cameroon, Benin, and Liberia. World Development 112, 233–243.

NB: Ce document a été originalement publié en anglais sous le titre “Ex post evaluation of technology diffusion in the African palm oil sector: The Caltech expeller in Cameroon, Benin, and Liberia”

 

Lire la suite