Contribution des chaînes de valeur du riz et des légumes à la sécurité alimentaire et aux revenus dans les vallées intérieures du sud du Bénin et du Mali : Perceptions des agriculteurs

Cinq groupes de personnes jouent un rôle clé dans les chaînes de valeur dans les vallées intérieures du sud du Bénin : les fournisseurs d’intrants, les producteurs, les entreprises de transformation, les commerçants et les consommateurs. Il y a peu de commerçants dans les systèmes de production des terres et des vallées, ce qui montre le rôle limité du secteur privé, qui doit être renforcé pour promouvoir les systèmes de chaîne de valeur par l’intensification.

L’analyse différents systèmes agricoles ont montré que, les systèmes orientés vers la production de riz et de Solanum étaient les plus rentables, et que l’utilisation d’intrants (pesticides, herbicides) améliorait la rentabilité de ces systèmes. Le système de monoculture de riz est le moins rentable au Bénin.

Les principales contraintes mentionnées par les producteurs étaient de loin la difficulté du travail agricole, suivie par le manque de débouchés commerciaux pour les produits, et les attaques de rongeurs. Les attaques d’oiseaux sur le riz et les pommes de terre, les attaques d’insectes nuisibles sur les légumes, la difficulté de stocker le riz et les pommes de terre, le faible accès au crédit agricole (en particulier les femmes) pour l’achat d’intrants et le paiement des salaires des ouvriers ont également été mentionnées par les producteurs.

Des solutions doivent être recherchées à travers la recherche pour le développement, le renforcement des capacités, les mécanismes de diffusion de l’information, des connaissances et des innovations en utilisant les TIC et les forums d’agriculteurs pour la démonstration.

Adetonah, S., Coulibaly, O., Sessou, E., Dembele, U., Soule, A., Padonou, S., Huat, J., 2011. Contribution of Rice and Vegetable Value Chains to Food Security and Incomes in the Inland Valleys of Southern Benin and Mali: Farmers’ Perceptions. Agricultural Innovations for Sustainable Development. Contributions from the Finalists of the 2009/2010 Africa-wide Women and Young Professionals in Science Competitions.

Lire la suite

Insectes consommés par l’Homme en Afrique occidentale francophone

Les insectes sont consommés depuis des temps ancestraux par les habitants des divers pays d’Afrique de l’Ouest.

Parmi les espèces inventoriées, les termites ailés, les criquets et les chenilles sont les plus utilisées dans l’alimentation humaine.

Désormais, il est possible de remplacer demain la viande par les insectes comestibles et offrir une solution pour la sécurité alimentaire.

Leur élevage produit peu de gaz à effet de serre, à l’inverse de celui des bovins.

Les insectes contiennent des éléments nutritifs pour l’Homme. Ceux qui sont riches en protéines, fer et vitamine A, constitueraient une solution pour réduire les déficiences nutritionnelles aiguës des enfants de moins de cinq ans.

Il est important de bien connaître les espèces concernées et d’en dresser un inventaire aussi bien sur le terrain, que sur les marchés ou encore les élevages.

La maîtrise de la biologie des espèces, de leur habitat, ainsi que la liste des plantes hôtes est essentielle.

Il faut évaluer des conditions d’élevage et de faisabilité pour avoir un impact réel et efficace sur les problèmes de sécurité alimentaire, tout en permettant une activité génératrice de revenus pour les populations locales, mais aussi des perspectives de commercialisation dans les pays industrialisés

La contribution des insectes comestibles au régime alimentaire de différentes populations rurales et urbaines avec un potentiel très important est importante dans la lutte contre la faim et la sous-nutrition dans le monde

Il est nécessaire d’étudier les aspects biochimiques, de conservation des récoltes d’insectes pour la vente, l’élevage, etc. afin d’assurer la sécurité alimentaire des populations fragiles sur le plan nutritionnel.

L’intérêt de la valeur ajoutée dans l’économie des ménages ruraux doit être étudié ainsi que la conservation des espèces dans leur milieu naturel.

Tchibozo, S., Malaisse, F., Mergen, P., 2016. Insectes consommés par l ’ Homme en Afrique occidentale francophone. Geo. Eco. Trop. 40, 105–114.

NB : Ce document a été originalement publié en Anglais sur le titre «Edible insects by Human in Western French Africa»

 

 

Lire la suite