Perceptions du changement climatique et stratégies de réponse au Bénin : le cas des producteurs de maïs

Les données utilisées dans cette étude sont collectées auprès d’un échantillon aléatoire de 200 cultivateurs de maïs dans la municipalité de Zè.

les agriculteurs ont perçu les variables climatiques et sont conscients du changement climatique. Les stratégies d’adaptation utilisées par les producteurs de maïs comprennent l’ajustement de la période de semis, l’utilisation de variétés de cultures améliorées, l’intégration des cultures et du bétail et la plantation d’arbres.

Détermination d’un modèle probit multivarié pour estimer les facteurs affectant l’utilisation des mesures d’adaptation par les agriculteurs.

les principaux déterminants des stratégies d’adaptation au changement climatique sont les variables socio-économiques et institutionnelles telles que l’âge, le sexe, le statut marital, l’éducation, l’expérience dans la production de maïs, le crédit, la distance au marché, la possession d’une télévision et la formation agricole.

La mise en place d’un système d’alerte précoce qui permettrait aux agriculteurs d’être informés d’éventuelles perturbations climatiques.

Amélioration de l’offre de crédit agricole et la formation des agriculteurs couplés avec la nécessité de mesures de soutien institutionnel et technologique pour s’adapter au changement climatique.

Citation :  Soglo, Y. Y., Nonvide, G. M. A., 2019. Climate change perceptions and responsive strategies in Benin: the case of maize farmers. Climatic Change. 155, 245 – 256.

Lire la suite

Perception des agriculteurs sur les termites dans la production agricole et leur utilisation au nord-ouest du Bénin

L’enquête a été menée auprès de 545 ménages agricoles dans le bassin du Niger au Bénin dans 28 villages sélectionnés au hasard.

Existence des substituabilités entre trois paires de pratiques de gestion durable des terres utilisées par les agriculteurs à savoir : la perception du changement climatique liée positivement au régime foncier, à l’expérience en matière d’agriculture, au nombre de parents, à l’utilisation de tracteurs et à l’appartenance à des organisations d’agriculteurs et négativement liée à la taille du ménage, à l’éloignement et à l’utilisation de la charrue.

Sensibilisation des agriculteurs au changement climatique et l’adoption de pratiques de gestion durable des terres en encourageant l’adhésion à des organisations d’agriculteurs et à des réseaux sociaux formels et informels.

Renforcement de l’accès aux marchés par la construction d’infrastructures routières adéquates permettant aux agriculteurs d’obtenir de meilleures informations cruciales pour améliorer leur capacité à détecter les changements climatiques et à pratiquer une agriculture durable.

conception des programmes ciblant les jeunes agriculteurs en termes d’expérience, ceux qui dépendent de terres louées, communautaires, les ménages avec une grande taille de famille, et les utilisateurs de charrues.

Promotion de l’élevage du bétail, facilitant la sécurité foncière en vulgarisant le nouveau cadre juridique sur la terre dans le pays pour aider les agriculteurs à passer d’une tenure coutumière à une tenure moderne.

Citation :  Lokonon, B. O. K., Mbaye, A. A., 2018. Climate change and adoption of sustainable land management practices in the Niger basin of Benin. Natural Resources Forum. 42, 42–53.

Lire la suite