Un total de 85 unités piscicoles enquêtées dans les communes de Bonou et Ouinhi. Les pisciculteurs enquêtés sont toutes personnes ou groupes de personnes qui élèvent du poisson marchant suivant des techniques modernes de production.

Echantillonnage aléatoire effectué grâce à la méthode boule de neige pour identifier les pisciculteurs à enquêter.

Quatre types de systèmes de pisciculture améliorés utilisés, tels que la monoculture, la polyculture, l’hyperphagie compensatoire et la co-culture.

Les systèmes piscicoles améliorés les plus rentables sont, par ordre décroissant, l’hyperphagie compensatoire, la co-culture, la polyculture et la monoculture.

Tous les systèmes sont économiquement rentables du point de vue des indicateurs considérés. La co-culture et l’hyperphagie compensatoire sont en cours d’expérimentation.

Les systèmes en expérimentation actuellement sont plus rentables et présentent des solutions aux contraintes d’alimentation.

Promotion ou d’adoption des techniques de nourrissage développées dans la co-culture ou dans l’hyperphagie compensatoire afin d’accroitre la rentabilité de l’activité piscicole.

La croissance compensatoire est recommandée pour l’amélioration des revenus et de la sécurité alimentaire des pisciculteurs de la vallée de l’Ouémé.

Citation :  Elegbe, H. A.,  Tovignan, S. D., Vodouhe, F., Jimmy, P., Imorou Toko, I.,  Koussahoue, S., EGAH, J., 2019. Comparative Analysis of Economic Profitability of Improved Fish Breeding Systems in the Valley of Ouémé, Benin. Journal of Agriculture and Environmental Sciences. 8 (2), 121–131.