Couvert végétal et changement d’affectation des terres au Bénin

Les paramètres de la surface terrestre sont des facteurs importants du système socio-écologique.

Dans le centre du Bénin, l’occupation des sols est soumise à de forts changements, soit dus à des dynamiques saisonnières, soit à des changements rapides d’utilisation des sols.

Pour évaluer les performances de l’occupation du sol et calculer les types d’occupation du sol ainsi que leur transformation, différents ensembles de données de télédétection satellitaire sont utilisés couvrant tout le Bénin avec une faible résolution spatiale et le bassin versant du Haut Ouémé avec une haute résolution.

Jusqu’à 23% de la superficie totale du Bénin est touchée par un ou plusieurs incendies entre 2000 et 2009.

Les taux de croissance démographique élevés sont l’une des raisons des changements rapides d’occupation des sols et d’utilisation des terres, en particulier dans le centre du Bénin. La majorité de la population travaille dans le secteur agricole ou en dépend.

L’analyse des données de télédétection montre clairement la dynamique spatio-temporelle du couvert végétal et de l’occupation des sols au Bénin.

Deux facteurs principaux déterminent le couvert végétal au Bénin : la forte dynamique saisonnière qui est le préalable aux feux de brousse et le taux extrêmement élevé de changement du couvert végétal.

Bien que de vastes zones forestières soient encore présentes, en particulier dans la partie centrale du Bénin, la pression démographique est déjà perceptible à mesure que les gens migrent vers ces régions.

Si la densité de population augmente, la planification des ressources devient de plus en plus nécessaire pour prévenir les conflits et maintenir les services écosystémiques.

Des analyses basées sur des données LANDSAT à haute résolution révèlent que la superficie agricole a augmenté jusqu’à 55 % entre 1991 et 2000. Ces changements d’utilisation des terres sont inégalement répartis dans l’espace et des points chauds sont identifiés.

La perte de savanes et de forêts est détectée par des analyses de séries chronologiques NDVI de données satellitaires à faible résolution.

Les résultats de ces analyses satellitaires constituent la base de la modélisation hydrologique et de l’utilisation des terres ainsi que l’évaluation de l’érosion des sols dans la zone d’étude.

Citation :

M. Judex, J. Röhrig, C. Linsoussi, H.-P. Thamm, G.M. (Ed.), 2010. Vegetation cover and land use change in Benin. In: Impacts of Global Change on the Hydrological Cycle in West and Northwest Africa. Berlin, pp. 257–273.

Lire la suite

Typologie des charcuteries et facteurs déterminant la gestion durable des déchets des charcuteries au sud du Bénin

Le secteur de la viande est reconnu comme l’un des principaux secteurs polluants dans l’industrie agroalimentaire. La viande est l’un des produits alimentaires ayant le plus grand impact environnemental avec la viande de porc qui est un élément clé de l’alimentation humaine

Les boucheries se développent au Bénin avec un nombre d’animaux abattus en augmentation. Ces pratiques d’abattage génèrent plus déchets dont la mauvaise gestion peut constituer un grave danger pour l’environnement et la santé publique.

Afin d’évaluer les impacts environnementaux des charcuteries selon les types de boucheries du sud Bénin, des observations et des entretiens individuels ont été réalisés dans 80 charcuteries sélectionnées au hasard.

Les résultats de l’étude ont révélé trois types de charcuteries qui utilisaient différentes modèles de gestion des déchets.

Les charcuteries de type 1 sont toutes des jeunes salariés n’appartenant à aucune association professionnelle de boucher du porc. Ils n’ont pas de système de gestion des déchets.

Les charcuteries de type 2 sont toutes entrepreneurs ou Charcuterie responsable. Ils sont également affiliés à des sociétés de collecte de déchets pour la gestion des déchets plastiques.

Le type 3 se différencie par leur grand intérêt pour le respect des normes d’hygiène et leur fréquente visite médicale par les professionnels fins.

L’expérience professionnelle ou l’ancienneté dans l’activité de charcuterie, la formation et l’appartenance à l’une des associations professionnelles de boucher sont des variables déterminantes de la gestion des déchets produits par les charcuteries.

Les implications de ces résultats sont discutées en ce qui concerne l’environnement et les stratégies de gestion des déchets pour les charcuteries.

Citation :

Montcho, M., Aboh, A.B., Alassan, S.A., Dayou, E.D., Padonou, E.A., Babatoundé, S., Hornick, J.-L., 2018. Typology of Pork-Butcheries and Factors Determining the Sustainable Pork- Butcheries Waste Management in Southern Benin. Am. J. Environ. Eng. Sci. 5, 104–112.

Lire la suite

La gestion durable des ressources au Bénin inscrite dans le processus de décentralisation

Les problèmes présentés ont montré les difficultés que la population rurale et les agences de développement au Bénin sont confrontés aujourd’hui. Contrairement aux attentes dans le domaine de la politique de développement, l’inachevé processus de décentralisation rend la gestion des problèmes encore plus difficile.

Cet article donne un aperçu sur une approche socio-économique intégrée pour répondre à la complexité de l’utilisation des ressources dans un bassin versant au Bénin, en Afrique de l’Ouest.

L’objectif principal des études est d’analyser les interdépendances entre la disponibilité des ressources et socio-économique, respectivement, le développement démographique, incorporé dans le processus de réorganisation institutionnelle.

L’eau deviendra plus rare en raison de la croissance démographique et de l’évolution des modes de consommation d’eau. Les flux migratoires aggravent la concurrence sur la terre et l’eau.

La connaissance détaillée de ces processus brièvement décrits permet d’identifier des stratégies durables afin d’atténuer les crises imminentes.

Les approches de gestion des ressources telles que CBNRM (« Community Based Natural Resource Management’’) forment une base conceptuelle, qui doit s’accompagner d’une planification à long terme des institutions étatiques pour piloter les ressources et par l’introduction de systèmes d’utilisation des terres adaptés localement (comme les plantations de noix de cajou dans le bassin versant).

Le système d’aide à la décision BenIMPACT prend en charge l’évaluation quantitative de différentes voies de développement.

Les stratégies dominantes de besoins fondamentaux de toutes les agences de développement nationales et internationales opérant au Bénin doivent reconnaître le processus de raccourcissement des ressources naturelles de base eau et terre pour assurer leur pérennité à l’avenir.

Citation :

M’barek, R., Behle, C., Mulindabigwi, V., Schopp, M., Singer, U., 2005. Sustainable resource management in Benin embedded in the process of decentralisation. Phys. Chem. earth 30, 365–371.

Lire la suite

Etude de la qualité chimique et bactériologique des ressources en eau à Hozin, arrondissement de la commune de Dangbo au Bénin

L’eau est d’une importance biologique et économique vitale. C’est à la fois un aliment, éventuellement un médicament, une matière première industrielle, de l’énergie, agricole, et un moyen de transport et/ou de loisir incluant la baignade et la pêche.

Le degré de qualité exigé des eaux dépend de chacun des usages. Son utilisation à des fins d’eau potable nécessite une excellente qualité physico-chimique et microbiologique.

Menée sur le bassin versant du fleuve Ouémé dans la zone agricole de Hozin, cette étude s’est concentrée sur le suivi des contenus physico-chimiques et bactériologiques de l’eau de surface et du sous-sol au début et à la fin de la période de culture du riz.

Les résultats obtenus montrent que les concentrations d’ammonium et de fer dépassent les limites réglementaires fixées par l’OMS. De même, les valeurs de la DBO5 et de la DCO étaient hors du commun.

Les eaux de surface étaient plus polluées, pour plusieurs paramètres étudiés, que les eaux souterraines à l’exception du puits P2.

Les paramètres microbiologiques indiquent une contamination de l’eau par les matières fécales streptocoques, coliformes fécaux et totaux.

Les méthodes d’analyse permettent de suivre et de comprendre l’évolution spatio-temporel des caractéristiques physico-chimiques et bactériologiques des eaux de surface et souterraine de Hozin.

Les nutriments détectés dans la colonne d’eau ne proviennent pas de la décomposition des plantes du milieu aquatique mais d’autres sources comme le lessivage des sols ayant subi des traitements aux fertilisants chimiques

Il urge, pour éviter des risques sanitaires, de traiter les eaux de consommation avant leur utilisation par la population

Citation :

Sokènou, H., Padoue, A., Nonvignon, G.A., Gérard, J.R., Aimé, Z., Bodounri, Y., Modéran, T.R., Jacques, F., 2018. Study of the chemical and bacteriological quality of water resources in Hozin , district of the commune of Dangbo in Benin. Int. J. Chem. Stud. 6, 146–160.

Lire la suite

Assainissement et risques de maladies hydriques à Aholouyèmè dans la commune de Sèmè-Kpodji (Bénin, Afrique de l’Ouest)

Le problème de l’eau potable est critique en Afrique en général et ceux de l’Afrique de l’Ouest en particulier.

Indispensable pour tout être vivant, l’eau potable est moins disponible dans sa qualité (Sohounou, 2012). Le Bénin a beaucoup de ressources en eau (13 milliards de m3.an-1) qui permettraient de répondre aux demandes à moyen et long terme (MMEH, 2005) mais son utilisation demeure insignifiante.

Afin d’analyser le risque de maladies liées aux mauvaises conditions d’assainissement dans le district d’Aholouyèmè, certaines infrastructures hydrauliques (puits) ont été échantillonnées.

Les enquêtes de terrain ont montré que les puits d’eau creusés dans chaque village par la Direction Générale de l’Eau n’est plus fonctionnelle.

Tous les puits échantillonnés ont été microbiologiquement pollué avec la présence de coliformes fécaux, de streptocoques et d’E. coli qui indique une contamination fécale de l’eau. Par conséquent, l’eau de ces puits n’était pas propre à la consommation humaine.

De nombreuses maladies d’origine hydrique telles que la parasitose intestinale, la diarrhée fébrile et le choléra ont prévalu dans le district.

Les origines de cette pollution étant multiples, on peut citer la mauvaise gestion des ordures, l’absence de latrines, le manque d’assainissement autour des puits, le non-respect des règles d’hygiène.

Citation :

Sohounou, M., Vissin, E.W., Atchade, G.A.A., Edorh, P.A., 2016. Sanitation and risks of waterborne diseases in Aholouyèmè in the commune of Sèmè-Kpodji (BENIN , West Africa ). J. Appl. Biosci. 100, 9535–9544.

Lire la suite

Risque environnemental élevé et faible rendement des jardins de tomates urbains au Bénin

L’agriculture urbaine détient le plus de potentiel pour nourrir une population croissante, lutter contre la pauvreté urbaine et assurer la sécurité alimentaire.

Grande variabilité des rendements expliquée par des pratiques agricoles non optimales conduisant à de graves dommages causés par les parasites.

Application systématique des insecticides par les agriculteurs contrairement à leur utilisation occasionnelle pour le contrôle des maladies et des nématodes.

Helicoverpa armigera également appelé « ver de la capsule du cotonnier » est le principal ravageur de la tomate du jardin urbain et sensible aux pyréthroïdes.

Difficulté des agriculteurs à identifier des ravageurs avec pour corolaire, un choix inadéquat des insecticides avec une faible efficacité.

Risque élevé de perte entière de la récolte malgré les nombreux traitements d’insecticides lors d’une attaque précoce de Tetranychus evansi.

Difficultés des agriculteurs à distinguer les maladies fongiques et bactériennes à partir de symptômes de virus tels que la cloque jaune de la tomate, virus transmis par l’aleurode Bemisia tabaci, entraînant à nouveau un choix inadéquat et une faible efficacité des produits.

Pratiques de lutte antiparasitaire susceptibles de résulter d’un manque de connaissances et de soutien technique. Il existe une corrélation entre la pression foncière des cultures et le niveau d’intensification des pratiques de fertilisation.

Gestion de l’irrigation particulièrement intensive (pas optimale) avec des quantités élevées et variables des apports d’eau conduisant à des consommations de carburant importantes et variables (la plupart des types de systèmes de culture utilisant des pompes).

Mauvaises pratiques et risques élevés pour la santé et l’environnement dans la production urbaine de tomates

Citation:

Perrin, A., Basset-mens, C., Huat, J., Yehouessi, W., 2015. High environmental risk and low yield of urban tomato gardens in Benin. Agron. Sustain. Dev. 35, 305–315.

Lire la suite

Production maraîchère à risques liés aux métaux toxiques dans l’eau d’irrigation au Bénin

Plusieurs sources de contamination par des polluants toxiques du sol de jardinage et l’eau des marécages et de la rivière traversante les champs agricoles affectent la qualité sanitaire des légumes cultivés

L’eau utilisée pour l’irrigation des légumes ainsi que le sol sur lequel ils sont cultivés sont contaminés par des substances toxiques métaux

Bioaccumulation de l’arsenic et du cadmium dans les légumes que dans le sol contrairement au plomb où son niveau dans le sol dépasse celui dans les légumes

Les légumes-feuilles seront plus exposés que les non-feuilles: teneurs en plomb dans Daucus carota et dans Allium cepa, les légumes non feuillues, sont parmi les plus bas. Mais, ce résultat ne permet de conclure sur l’origine de la contamination du végétal.

La contamination des légumes dépend de l’utilisation de pesticides. Des études ont mis en évidence d’autres facteurs impliqués dans la bioaccumulation de substances métaux toxiques par les organismes vivants : spéciation des métaux, nature de l’organisme bioaccumulable, biotique et physico-chimique

Une contamination des légumes par les métaux toxiques dépend du sol, de l’eau, de l’environnement du site de jardinage et l’utilisation ou non de pesticides.

Dans tous les cas, en raison du risque imminent de toxicité, l’adoption d’un comportement raisonnable et le développement d’une agriculture durable sont nécessaires pour combiner la sécurité des aliments, le développement économique, la protection de l’environnement et la santé publique.

Citation:

Koumolou, L., Edorh, P., Montcho, S., Aklikokou, K., Loko, F., Boko, M., Creppy, E.E., 2013. Health-risk market garden production linked to heavy metals in irrigation water in Benin. C. R. Biol. 336, 278–283.

Lire la suite

Paramètres de croissance et de mortalité de P. senegalensis et P. typus (Sciaenidae) dans les eaux littorales du Bénin (Afrique de l’Ouest) et leurs implications pour la gestion et la conservation

Surexploitation des pêcheries en Afrique et au Bénin expliquée par le manque de données sur la pêche, des stratégies de gestion inefficaces et des politiques non appliquées.

Les Pseudotolithes sont des espèces principalement pêchées à la senne de plage au large des eaux littorales béninoises.

Baisse du niveau de capture de ces espèces avec une méconnaissance de la dynamique de leur population.

Deux Sciaenidés commercialement importants (Pseudotolithus senegalensis et Pseudotolithus typus) et pêchés à la senne de plage au Bénin ont permis d’étudier leur niveau de croissance et de mortalité.

  1. senegalensis présentait une croissance isométrique (croissance égale de toutes les parties du corps) avec une mortalité Z = 4,39 par an contrairement à P. typus qui présentait une croissance allométrique négative (croissance lente de certaines parties du corps au détriment d’autres) avec une mortalité Z = 4,12 par an.

Le taux d’exploitation des deux espèces de poissons était supérieur au critère optimum d’exploitation, ce qui est révélateur d’une surpêche.

Plusieurs actions de gestion immédiates, telles que la réglementation de la taille limite en augmentant progressivement le maillage des sennes de plage et les délais de réglementation en restreignant la pêche en dehors de la saison de ponte, sont considérées comme nécessaires à l’exploitation durable de ces stocks.

Citation:

Sossoukpe, E., Nunoo, F.K.E., Ofori-danson, P.K., Fiogbe, E.D., Dankwa, H.R., 2013. Growth and mortality parameters of P . senegalensis and P . typus ( Sciaenidae ) in nearshore waters of Benin ( West Africa ) and their implications for management and conservation. Fish. Res. 137, 71–80.

Lire la suite

Différenciation génétique d’un téléostéen primitif, le bonytongue africain Heterotis niloticus, entre les bassins fluviaux et au sein d’un système fluvial de plaine inondable au Bénin, en Afrique de l’Ouest

Des niveaux élevés de différenciation génétique parmi la population d’Heterotis niloticus de trois bassins fluviaux constituants des zones importantes de pêche au Bénin ont été révélé après examen de huit loci microsatellites. Mais, de faibles niveaux de différenciation génétique au sein des populations ont été détectés dans le système de plaine inondable de la rivière Ouémé–Sô. Ces résultats ont des implications importantes pour la conservation et la gestion des stocks soutenant d’importantes pêcheries continentales en Afrique de l’Ouest.

La diversité allélique moyenne et l’hétérozygotie, (3,5 et 0,34) pour H. niloticus au niveau du fleuve Niger à Malanville contrairement au (5,88 et 0,59) obtenues dans la localité de la rivière du Mono, sont extrêmement faibles par rapport aux valeurs rapportées pour autres poissons d’eau douce. Ce qui suggère une vulnérabilité de cette espèce de poisson causée par la surexploitation. Nécessité de faire des analyses génétiques élargies dans le nord du Bénin (bassin du Niger) afin d’établir si la faible diversité génétique d’Heterotis niloticus est une caractéristique de cette région.

Pour la conservation et la gestion unique de cet écosystème, H. niloticus semble être approprié à considérer. Ceci, dans la gestion du stock devant traiter les lacs, les canaux d’écoulement et les mares saisonnières des plaines inondables, comme un ensemble d’habitats essentiels interconnectés.

Pour une durabilité de la pêche dans la plaine inondable de la rivière Ouémé-Sô, il est essentiel de maintenir un nombre suffisant d’adultes reproducteurs dans les lacs permanents. La diversité génétique d’H. niloticus observée au niveau du bassin de la rivière Ouémé-Sô est supérieure à celles des deux autres bassins fluviaux mais comparable à la moyenne généralement signalée pour les autres espèces de poissons d’eau douce.

Citation:

Hurtado, L.A., Carrera, E., Adite, A., Winemiller, K.O., 2013. Genetic differentiation of a primitive teleost , the African bonytongue Heterotis niloticus , among river basins and within a floodplain river system in Benin , West Africa. J. Fish Biol. 83, 682–690.

Lire la suite

De l’analyse des processus hydrologiques locaux à l’application du modèle hydrologique régional au Bénin : Concept, résultats et perspectives

Stress hydrique prévu pour l’année 2025 avec l’évolution de la population. Accélération de ce processus par la dégradation des terres et le changement climatique

Important de développer des instruments de gestion pour régir la consommation d’eau et la distribution d’eau pour éviter les conflits et pénuries.

Disponibilité des instruments de modélisation au niveau local et régional dans le bassin versant supérieur de l’Ouémé pour reproduire les principaux processus du cycle de l’eau. Possibilité d’utilisation de ces modèles dans le cadre d’une future analyse de scénario.

Nécessité de capitaliser les connaissances acquises du processus à l’échelle locale pour l’application du modèle au niveau régional. Particulièrement, nécessité d’améliorer les informations régionales sur les propriétés physiques et chimiques des sols, déterminantes pour la fertilité du sol.

Couplage des modèles hydrologiques avec des modèles validés pour la croissance des plantes (cultures), le développement économique et les prévisions concernant la demande en eau de la population, l’industrie et l’agriculture.

Possibilité de calculer, avec ce couplage de modèles, des scénarios de changements et de quantifier les effets à l’échelle régionale.

Important de réaliser une évaluation des effets régionaux sur la disponibilité de l’eau et la sécurité alimentaire (en équilibrant disponibilité et demande) causés par les processus de changement régionaux et mondiaux

Citation:

Bormann, H., Reichert, B., Skowronek, A., 2005. From local hydrological process analysis to regional hydrological model application in Benin : Concept , results and perspectives. Phys. Chem. earth 30, 347–356.

Lire la suite