La trajectoire de la nutrition au Bénin depuis son indépendance a connu successivement des initiatives réussies et des occasions manquées, et ce malgré la volonté politique de lutte contre la malnutrition des ménages, touchés par le double fardeau nutritionnel et les carences en micronutriments.

La lutte contre la pauvreté est étroitement liée à celle contre la malnutrition.

La pauvreté sous toutes ses formes reste une préoccupation majeure au Bénin. La pauvreté monétaire semble la moins répandue touchant en moyenne 37,4% des ménages sur le plan national. La pauvreté d’existence ou des conditions de vie faisant référence à l’accès de la population aux services sociaux de base, est la plus répandue avec plus de la moitié des ménages.

Sur le plan régional et international, l’appartenance du pays à des espaces politico-économiques a été déterminante dans l’évolution de la trajectoire de la nutrition.

L’influence des partenaires techniques et financiers extérieurs est indéniable tandis qu’aux niveaux national et local, des problèmes de perception de la malnutrition par les populations, les leaders et les acteurs du secteur de la nutrition ralentissent la prise de décision et la pérennisation des acquis.

Deux actions majeures préconisées à savoir : (i) l’institutionnalisation de la politique de nutrition et, (ii) l’élaboration d’un Plan stratégique et d’un Programme national multi sectorialisé de nutrition.

Il est indispensable de mettre la sécurité alimentaire et nutritionnelle au cœur de la lutte contre la pauvreté monétaire, et de combler le manque d’information, de coordination et de leadership, qui ont été des facteurs inhibiteurs dans le passé.

Agbota, A.C., Tevoedjre, E., Hessou, J.D., 2010. Mettre la politique au coeur du developpement – Comprendre les facteurs institutionnels et politiques du changement politique: Etude de cas de Benin.

 

Sur le même thème

La pêche est une source alimentaire importante au Bénin, mais toutes les techniques de pêche ne prennent pas en compte l’environnement et la reproduction
La mauvaise gestion des ressources génétiques bovines affecte la production animale. L’absence de stratégies d’élevage adéquates, d’enquêtes scientifiques et de soutiens politiques et financiers