Compte tenu de l’utilisation dangereuse des pesticides de synthèse dans la production maraîchère en zone urbaine en Afrique de l’Ouest, cette recherche a étudié le potentiel de commercialisation des légumes biologiques dans le secteur de la vente alimentaire de Cotonou (Bénin), Accra (Ghana) et Ouagadougou (Burkina Faso).

La production et la commercialisation certifiées biologiques ont été considéré comme une stratégie potentielle pour améliorer la sécurité chimique des aliments.

Les résultats ont montré que la sensibilisation aux risques de contamination chimique était généralement faible.

L’apparence d’un produit était au cœur du choix du fournisseur ; les consommateurs attribuent une utilité similaire au goût et la certification biologique.

Si la production végétale certifiée biologique doit avoir un impact positif sur la sécurité alimentaire en zone urbaine de l’Afrique de l’Ouest, nous suggérons de concentrer les efforts de marketing sur les « élites » instruites qui fréquentent les restaurants.

Cependant, étant donné que les restaurateurs affichaient une préférence moindre pour la certification des produits biologiques que les vendeurs d’aliments de classe inférieure, la situation de la commercialisation est difficile.

Nous concluons donc que la demande du seul secteur de la vente d’aliments n’institutionnalisera pas les mécanismes nationaux de certification ; cela souligne la nécessité d’un engagement public pour faciliter un tel changement

Citation :

Probst, L., Houedjofonon, E., Ayerakwa, M.H., Haas, R., 2012. Will they buy it ? The potential for marketing organic vegetables in the food vending sector to strengthen vegetable safety : A choice experiment study in three West African cities. Food Policy 37, 296–308.

Sur le même thème

Le maintien et l’utilisation de la diversité génétique des cultures sont importants pour assurer la sécurité alimentaire. L’importance des variétés parentales d’igname et de